Rechercher

quelle place pour les émotions au travail?

Dernière mise à jour : 19 avr.

Aujourd’hui qu'on le veuille ou non travailler c’est concilier raison et émotions.

Il y a un gros travail de sensibilisation à faire en entreprise, car non il n'est pas possible de laisser ses émotions sur le pas de la porte de son bureau. Ne pas exprimer ses émotions au bureau peut être une source de souffrance, ce qui va à l'encontre du bien-être au travail.





Quels impacts mes émotions ont-elles dans ma vie professionnelle ?


Dans le milieu professionnel, les émotions sont l’objet d’une attention particulière car il faut transformer la subjectivité en force de travail, ce qui n'a pas toujours été un sujet.

On a tendance à penser que l'on doit réprimer, cacher ou refouler certaines émotions au travail et en stimuler d'autres, mais on oublie que l'être humain n'est pas une machine. L'instrumentalisation et l'épuisement des émotions créé de la souffrance au travail (augmentation des risques psycho-sociaux, burn-out etc.) alors que les émotions et la sensibilité font parties de l'intelligence, on parle alors d'intelligence émotionnelle.


En quoi l'intelligence émotionnelle peut-elle être utile aux managers ?


Ils ont tout à gagner à développer leur intelligence émotionnelle. De nombreuses études démontrent qu’un individu émotionnellement intelligent est moins stressé, moins sujet au burn-out. Il prend aussi de meilleures décisions, particulièrement dans des situations complexes.

Concernant les prises de décision, on remarque que les managers émotionnellement intelligents sont beaucoup plus à l’écoute de leurs propres émotions. Ils savent au fond d’eux que sans émotions, il est impossible de faire un choix. Ils savent suivre leur intuition, leur ressenti, qu’il soit plaisant ou déplaisant, et capter les informations nécessaires pour prendre de meilleures décisions


Savoir décoder et réguler ses émotions permet de ne pas agir d’une façon parfois trop impulsive, irrationnelle, voire stupide. Il s’agit d’une véritable soft skill dans laquelle il faut investir : la connaissance de soi et de la gestion de son système émotionnelle.


C’est quoi une émotion ?


Qui dit émotions, dit ressentis corporels, mais pas que. L'émotion est toujours de courte durée c’est ce qui la différencie d’un sentiment qui lui est durable. Elle agite l'esprit, elle nous fait penser différemment et nous comporter différemment. Nous ne pouvons pas nier leur force et leur influence sur nos choix, nos relations aux autres ou notre santé. Elles nous permettent de nous adapter à un évènement déstabilisant et on mobilise notre corps pour les exprimer.


Les quatre émotions de base vous les connaissez, et vous les avez toutes éprouvées.

La joie, l’expression de la réussite et du partage.

La tristesse, suscitée par la perte de quelqu’un ou de quelque chose

La peur qui est une réaction face à un danger. Avoir peur peut nous permettre de nous sortir de situation dangereuse.

La colère, en réponse bien souvent à une injustice ou une situation imprévue, incontrôlable.


A ces quatre émotions primaires, s’ajoutent des émotions secondaires plus complexes, impliquant généralement une autre personne, comme la nostalgie, la honte, l’orgueil, la culpabilité, le dégoût, la jalousie etc.


Comment la sophrologie peut-elle m’aider à apprivoiser mes émotions ?


Vous l’aurez compris, il ne s’agit donc pas de les ignorer mais bien de les apprivoiser, savoir les reconnaitre pour pouvoir prendre du recul par rapport à elles. Toutes nos émotions sont utiles. La sophrologie vous guide dans la connaissance et l'acceptation de vos propres réactions émotionnelles. A force d'entrainement, car ce n'est pas inné, vous apprendrez à les apprivoiser. Pour les « maîtriser » même si je n’aime pas particulièrement ce terme, il est nécessaire de comprendre leur cheminement et de se poser les bonnes questions :


Que ressentez-vous physiquement ?

Comment pourriez-vous définir cette émotion ?

Quelle en est sa cause, selon vous ?

Que pourriez-vous mettre en place pour en limiter ses effets.

Prendre du recul sur ses émotions permet de ne pas succomber à l’impulsivité.


La sophrologie en entreprise pour la gestion des émotions ?


Elle peut s'avérer très utile à la fois pour les salariés et les managers qui ont un rôle important à jouer car ils sont les réceptionnaires des émotions des membres de leur équipe. Chacun apprendra, à son rythme et à force d'entrainement, à écouter ses émotions, les accepter, les gérer et les canaliser pour écarter les émotions négatives, les rendre utiles, performantes et rentables.


Il est naturel de ressentir des émotions, et elles nous font vibrer, rire, pleurer, être en colère mais elles nous rendent bel et bien vivant.e.


Un geste simple recommandé par votre sophrologue ?


Parce que vous êtes le premier acteur de votre bien-être au travail, pensez à vous détendre quelques minutes, faire une mini-pause et respirer en pleine conscience. Prêtez attention à votre respiration notamment pendant le passage d’une émotion. Cela vous permettra de mieux les vivre sans les refouler pour autant ni vous laissez envahir.


Pour aller plus loin :


Si vous souhaitez en savoir plus sur les émotions, je vous invite à lire le livre de François Lelord et Christophe André, La force des émotions aux éditions Odile Jacob et à écouter le podcast accessible en cliquant sur le lien ci-dessous, qui traite de la place des émotions au travail.

https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-du-mardi-31-aout-2021


Justine Colson, votre sophrologue spécialisée dans le bien-être au travail.